N° 523 : 120 x 75 cm N° 523 : 120 x 75 cm

Né à Orthez en 1961

Autodidacte

 

Texte de J.P. Blanpain :

 

Bordaries peint comme il cultive son jardin . D’abord longuement, il prépare le terrain. Pardon, je veux dire sa toile. Ca lui prend du temps. Ca lui demande aussi la réflexion. Je me demande même s’il n’attend pas la bonne lune pour y semer ses couleurs et ses formes. Faut que ça pousse dans de bonnes conditions. Avec l’engrais de son inspiration, la sueur de ses bras, le soleil de ses yeux pétillants de joie quand une œuvre commence à germer et à pointer son nez à ras de toile.

Bien qu’il nous sorte des créations tout à fait contemporaines, je me demande si l’on pourrait pas dire que Bordaries est un artiste «  à l’ancienne ».

Un mec qui fait du bon boulot, du truc qui laisse des traces. De la peinture dont on se  souvient, qu’on n’oublie pas et qui rend les gens heureux.